Madame de Pompadour Madame de Pompadour de François Boucher, 1757




Reliure en cuir rouge avec les armoiries de Mme de Pompadour. Tous les livres de la marquise étaient reliés en cuir et dorés de son blason. Sa bibliothèque comportait 3.525 volumes.
Madame de Pompadour
Jeanne- Antoinette Poisson, marquise de Pompadour
Née : 1721 à Paris en France
Morte : 1764 à Versailles en France

Madame de Pompadour est née Jeanne-Antoinette Poisson. Son père était au service des frères Paris, de grands financiers de cette époque. Bien que ses parents n'appartiennent pas à la noblesse, elle fut élevée pour devenir l'épouse d'un homme riche. Elle était très douée et savait faire du théâtre, danser, chanter et jouer du clavicorde. Son mariage la fit entrer dans la Haute société et elle devint une "star" dans les salons parisiens. Voltaire la croisa chez des amis et assista à son salon. Il constata qu'elle était "bien élevée, aimable, gentille, charmante et talentueuse."

En 1744, Jeanne -Antoinette attira l'attention du roi Louis XV et devint alors sa maîtresse. Elle divorça d'avec son mari et devint marquise de Pompadour. Louis XV avait tendance à s'ennuyer et Mme de Pompadour savait comment le distraire : elle fit construire un petit théâtre à Versailles où l'on joua des comédies juste pour lui. Des artistes connus furent engagés pour peindre les coulisses et François Boucher dessina des costumes élaborés pour les comédiens. Mme de Pompadour jouait le rôle principal et dirigeait les représentations, les courtisans jouaient les autres rôles.

Le roi et Mme de Pompadour aimaient les animaux, entre autres les singes, les chiens et beaucoup d'oiseaux différents. Louis possédait un grand chat angora et Mme de Pompadour un petit chien, qui se tenait toujours à ses cotés.

Louis XV et Mme de Pompadour partageaient aussi le même intérêt pour l'architecture et les arts décoratifs. Le frère de Mme de Pompadour fut nommé directeur des constructions du Roi. Tous les trois ont conçu et bâti maints palais, pavillons et résidences d'été de luxe. Ils protégèrent aussi toutes formes de l'art décoratif. Des peintres, des sculpteurs, des ébénistes et des artisans de toutes sortes furent chargés de décorer les bâtiments et de créer des œuvres d'art élégantes. La période d'influence de Mme de Pompadour est considérée comme l'apogée du raffinement en France.

Madame de Pompadour aurait aimé protéger la littérature en donnant une pension à beaucoup d'écrivains talentueux qu'elle connaissait dans son salon parisien. Ses tentatives d'influencer le roi ne connurent pas beaucoup de succès. Louis XV ne portait pas beaucoup d'intérêt à la littérature et n'aimait même pas les intellectuels. Il l'informa alors que c'était une mauvaise idée parce qu'il y avait trop d'écrivains.

Pourtant, on avait besoin d'un talent littéraire à la Cour. C'est grâce à la pression de Mme de Pompadour que le Roi nomma Voltaire historiographe royal, en avril 1745, avec un salaire de deux mille livres par an. On lui réserva une pièce à Versailles et il est probable qu'il passait beaucoup de son temps dans les archives du palais en faisant des recherches pour son livre sur le règne de Louis XIV.

Le 11 mai 1745, les Français gagnèrent la bataille de Fontenoy contre les Anglais et Voltaire écrivit un poème de 350 lignes pour commémorer cette victoire.


Retour à Personnages importants dans la vie de Voltaire

Traduction de cette page par Ute Makhloufi et
Josiane Pionnier / Curel, France