Cette page montre des personnages dans la vie d'Emilie du Châtelet.



Pierre-Louis Moreau de Maupertuis, gravure d'après R. de Tournières, 1737
Pierre-Louis Moreau de Maupertuis (1698-1759)

Né le 28 sept. 1698 à Saint Malo, France
Mort le 27 juillet 1759 à Bâle, Suisse

Maupertuis était mathématicien, astronome et physicien. Il devint un membre de l'Académie des sciences à Paris en 1731 et fut bientôt le plus fervent défenseur français de la théorie de la gravitation de Newton.

De 1730 à 1734, il fut le professeur particulier de mathématiques d'Emilie. Maupertuis était le plus important parmi les amis de science d'Emilie et ce fut lui, qui la présenta à Clairaut, Koenig et Jean Bernoulli, qui étaient aussi ses professeurs de mathématiques supérieures.

Les lettres d'Emilie à Maupertuis à la fin de 1733 et au début de 1734 lui demandent sans cesse de revenir pour lui enseigner quelque chose de nouveau. Quand il se trouvait quelque part dans le voisinage, elle était fâchée, s'il ne lui rendait pas visite tous les jours.

Voltaire connaissait aussi Maupertuis et il est probable qu'ils se sont rencontrés chez « Gradot », un café qui était fréquenté par des astronomes, des géomètres, des académiciens et des écrivains sérieux. Voltaire voulait comprendre les lois de la physique d'Isaac Newton et en 1733, il prit des leçons de mathématiques près de Maupertuis ; ainsi il pouvait mieux interpréter l'œuvre de Newton.

Maupertuis gagna de la notoriété pour sa participation à la vérification de la théorie de Newton disant que la terre était aplatie aux pôles. Afin de déterminer la forme réelle de la terre, l'Académie des sciences décida de mesurer un arc de méridien à l'équateur et au cercle polaire et de comparer les résultats. Ce fut Maupertuis qui fit appel à Louis XV pour lui permettre d'effectuer une expédition aux régions polaires.

Louis XV finança les expéditions envoyées à l'équateur et en Laponie. Maupertuis dirigea l'expédition en Laponie et retourna avec des mesures moins importantes que l'expédition envoyée à l'équateur. La comparaison des mesures démontra que la théorie de Newton était correcte et que la terre est bien aplatie aux pôles.

Dans ce portrait, l'artiste montre Maupertuis habillé dans des vêtements qu'il portait lors de son expédition en Laponie, posant une main sur le globe terrestre comme s'il était en train de l'aplatir aux pôles. Voltaire écrivit le vers suivant, qui fut ajouté à la gravure de ce portrait.

Ce globe mal connu, qu'il a su mesurer,
Devient un monument où sa gloire se fonde,
Son sort est de fixer la figure du monde,
De lui plaire et de l'éclairer.
Retour à Personnages importants dans la vie d'Émilie

Traduction de cette page par Ute Makhloufi et Josiane Pionnier / Curel, France