Cette page montre des personnages dans la vie d'Emilie du Châtelet.


"Le Rocher" de Laurent Charpentier 1742, Musée de Lunéville
Des nobles à la cour du roi Stanislas à Lunéville
Les membres de la noblesse rurale constituèrent la cour à Lunéville. Pendant leur visite en 1748, Voltaire écrivait des poèmes pour toutes les dames de la cour, gardait tout le monde dans une agitation joyeuse et montait des comédies dans le théâtre bien équipé.

Emilie prit le premier rôle dans quelques pièces et pouvait étaler ses robes et bijoux avec plus d'effet qu'à Versailles.

L'image ci-dessus montre un digne groupe de nobles sur le quai juste à côté des anciens jardins. En vérité, le roi Stanislas avait aboli toutes les formalités à sa cour et l'atmosphère y était celle d'une grande, plutôt folle fête de campagne. Des plaisanteries grossières étaient encouragées et les courtisans hurlaient et s'amusaient follement du matin au soir. Un nain, Bébé, adoré de Stanislas, était le centre de tout. Il se cachait sous les vêtements des dames, était toujours de mauvaise humeur, cassait de la porcelaine et était cruel avec des animaux.

Voltaire aurait préféré être à Versailles ou à Paris avec Mme Denis, sa nièce et maîtresse en cachette. Cependant, il écrivait à ses amis en disant que Lunéville était un palais enchanté et le roi un hôte très courtois. Par contre, Emilie passait un temps formidable. Elle aimait l'attention qu'elle recevait, rendait des visites pendant des heures avec Mme du Boufflers, passait beaucoup de temps à jouer de l'argent ou aux cartes.

Retour à Personnages importants dans la vie d'Émilie

Traduction de cette page par Ute Makhloufi et Josiane Pionnier / Curel, France